Ce que j'en dis

Crise d’identité

migrants_mediterranean__alex_falc_chang

Aujourd’hui en France, quand un bateau envisage d’accoster avec à son bord quelques dizaines de migrants, y’a des gens si tu les écoutes, t’as l’impression qu’ils sont en train de vivre un épisode de Game of Thrones.

Alors que ça n’a strictement rien à voir.

Vu comme leurs cerveaux semblent ravagés, leur place, elle serait plutôt dans The Walking Dead.

Parce que je suis désolé, mais vos effroyables Marcheurs blancs là, on dirait surtout de pauvres nageurs noirs.

Tu parles d’une menace.

Vous savez quoi ? Vous avez beau être blancs comme neige, votre attitude est criminelle. Vous avez beau être blancs comme neige, vous n’êtes pas Jon Snow. Non, vous ne vivez pas une invasion de sauvageons. Et entre nous, s’il y a un mur auquel ces soit-disant envahisseurs doivent faire face, c’est celui de notre indifférence.

Alors arrêtez votre délire et votre abonnement Netflix qui vous coûte bien plus cher que n’importe quel migrant posant le pied sur notre territoire. Si, si, je vous assure. Rentrez-vous bien ça dans le crâne. En plus, ça ne devrait pas être trop compliqué, étant donné tout l’espace laissé libre par l’atrophie de votre cortex.

Le plus drôle, c’est qu’en général ce sont les mêmes qui te disent :

« Ouais mais les migrants, c’est rien que des lâches. Si c’était moi, j’aurais pas fui mon pays, j’aurais pris les armes pour le défendre ».

OK, donc les mecs se la jouent Rambo mais flippent comme jamais devant une poignée de réfugiés fatigués et affamés. Une belle bande de baltringues. Tout à fait le genre de héros qui auraient choisi Allemand LV1 en 1940.

C’est tellement risible tous ces gens qui appellent à entrer en résistance, mais dont le seul acte de bravoure est d’avoir transporté en cachette, et au péril de leur vie, six tranches de jambon Madrange en territoire ennemi, vous savez, là-bas, dans le rayon Halal.

Il se passe quoi dans leur tête quand ils font ça ? Sérieusement ? Ils se disent des trucs du genre :

« Alors comme ça Charles Martel a arrêté les arabes à Poitiers ? OK, challenge accepted ! Moi je vais les arrêter au Carrefour Market de Bourg en Bresse ! Bim ! Et ouais, je suis un dingue !!! Et si ça dégénère, rien à foutre, je sors mon lance-pierre et j’allume tout le monde avec des pots de rillettes ».

D’autant que si on en revient aux migrants, ça m’étonnerait que ce soit suffisant pour les effrayer. Quand t’as traversé la Méditerranée à 137 sur un matelas pneumatique, tout ça pour fuir une véritable boucherie, tu vas pas te laisser impressionner par un peu de charcuterie.

« Nan mais attends, sois pas naïf ! Pour la plupart, ils ne viennent pas de pays en guerre… »

Oui, et alors ? Qu’est-ce que ça change ? Personne n’a jamais pris le risque de mourir en mer, juste histoire de faire un peu de tourisme. Bon, à part les passagers du Costa Concordia.

Et puis, je sais pas si vous êtes au courant, mais la faim, la soif, en terme de tueries de masse, y’a du niveau. Daesh et Bachar al-Assad à côté, c’est la Ligue 2.

Donc, les petits génies, qu’est-ce que vous avez à répondre à ça, hein ?

« Ouais mais les migrants, c’est rien que des lâches. Si c’était moi, j’aurais pas fui mon pays, j’aurais lutté contre la faim et la soif. En plus, de quoi ils se plaignent les bougnoules ? Lutter contre la faim et la soif, c’est leur truc, non ? Bah quoi ? C’est pas eux qui ont inventé le Ramadan peut-être ? Ahahah ! Tiens, Bébert, remets moi un petit jaune avant que le bar ferme, qu’on trinque à la santé de ceux qui se déshydratent ! »  

Comme c’est facile de se glorifier d’un tempérament héroïque quand le confort de ta petite vie fait que tu n’as jamais vraiment eu à le démontrer. Redescendez un peu. On vit quand même dans un pays où la principale raison qui peut pousser des gens à le fuir, c’est pas la peur de mourir, mais la peur des impôts.

Après vous pouvez toujours continuer à faire vos Don Quichotte nationalistes, n’empêche que l’ONU annonce pour 2050 pas moins de 250 millions de réfugiés climatiques. Et encore, c’est sans compter les ours polaires. Je sais pas vous, mais moi j’aurais moins de craintes à faire dormir un syrien dans mon salon qu’un mammifère carnivore d’une demie tonne.

En tout cas, il est là le vrai sujet. Vous vous trompez juste de combat. Quitte à s’en prendre à un bateau, c’est pas sur l’Aquarius que vous devriez vous acharner, mais sur n’importe quel navire pétrolier.

« T’as qu’à les accueillir chez toi si tu les aimes tant que ça les migrants »

Alors cette phrase, ça fait plusieurs fois de suite qu’elle a été élue saveur de l’année par l’Association Française des Fils de Pute.

Les accueillir chez moi ? Bah c’est justement ce que je propose, connard ! Pas chez moi, chez moi. Vous croyez que j’habite dans un 53 pièces ou que je vais tous les faire dormir dans ma chambre en les empilant un par un comme dans Tetris ? Non, chez moi, en France. Parce que ce pays, c’est au moins autant le mien que le vôtre.

Vous allez me dire que forcément, ça a un coût et qu’on a pas l’argent pour ça.

Blablabla.

Encore une fois, vous tapez à côté. On n’a pas l’argent pour ça, d’une, ça se discute. Mais admettons. Sauf que si on ne l’a pas, là maintenant, ce n’est pas à cause des migrants qui viennent en France, plutôt du fait des migrants qui la quittent.

Et oui. Imaginez si les Suisses ou les Luxembourgeois réagissaient avec nos exilés fiscaux comme on réagit avec les migrants : résultat, tout le monde paierait légalement ses impôts en France et on aurait largement de quoi construire un centre d’accueil pour réfugié à chaque coin de rue. Des 5 étoiles même. Avec toutes les commodités d’un véritable palace. Enfin sans piscine, faut pas abuser. Ca risquerait de leur rappeler des mauvais souvenirs.

« Ah ouais, et nos SDF Français alors ? »

Ils sont tellement prévisibles…

Je vais vous dire, si les fachos étaient des Pokémons, ces phrases toutes faites, ce seraient leurs attaques favorites. Sauf qu’à la différence des Pokémons, visiblement, les fachos semblent incapables d’évoluer.

Comme si de leur côté, ces petites raclures avaient ouvert des sites d’hébergement pour sans-abris bien de chez nous. Quelle honte. Sérieux, assumez votre haine de l’étranger et ne vous cachez pas derrière un humanisme à géographie variable.

La fraude fiscale, c’est 100 milliards d’euros qui nous échappent par an. Je peux vous dire qu’avec une telle somme bien utilisée, français ou pas, plus personne ne dormirait dans la rue. Et il resterait même du rab pour vous payer des cours d’éducation civique, que vous puissiez découvrir dans la devise de notre nation un mot qui vous est apparemment inconnu. Fraternité.

Elle vous vient d’où cette haine, franchement ? Ils vous ont fait quoi les immigrés ?

« Ils viennent voler notre travail ! ».

Mouais. Disons qu’en matière de vol, c’est quand même un peu les français qui ont commencé sur le continent africain. Enfin bref.

Mais vous êtes sûrs de ce que vous avancez ? Ils vous volent votre boulot ? Et concrètement, ça se passe comment ? De temps en temps, y’a un yéménite qui débarque cagoulé dans l’open space et qui braque un de vos collègues en gueulant : « Maintenant tu me donnes ton badge d’accès, ta carte de cantine et tes codes de connexion Windows ! Ah, et avant de te barrer, oublie pas de me laisser un jeton pour la machine à café… ».

Arrêtez de prendre les gens pour des cons. Dans l’immense majorité des cas, vous devriez surtout les remercier de venir assurer les boulots ingrats dont vous ne voulez pas. Pourtant entre nous, ramasser des poubelles, c’est tout à fait ce qui devrait convenir à de belles ordures comme vous.

J’ai quand même vachement de mal à y croire, à vos prétextes bidons.

« Mais… euh… ils viennent violer nos femmes ! »

Ah non, non, non ! Pas ça ! Désolé, mais ce savoir-faire, on a pas besoin de l’importer. On se débrouille très bien nous-mêmes. Après, vous allez peut-être m’expliquer qu’Émile Louis était musulman… pourquoi pas, mais franchement il avait quand même une tête à boire un peu d’alcool. Et j’ai beau regarder de long en large sur Google Images, si c’est le cas, Francis Heaulme cachait super bien ses origines soudanaises.

Donc on va arrêter de tourner autour du pot.

Le truc qui vous dérange, en vrai, c’est que vous considérez les migrants comme une menace pour notre « identité » !

(Les migrants – ou disons plus directement les basanés – parce que les anglais par exemple, depuis Jeanne d’Arc, y’a plus grand monde qui pense à les foutre dehors)

D’accord. Et c’est quoi notre fameuse « identité », précisément ? Nos racines chrétiennes, c’est ça ? Oh, vous dormiez ou quoi pendant le catéchisme ? Aimez-vous les uns les autres, la miséricorde, tout ça ? Non ? Toujours pas ? Sans compter que votre Jésus, à la base, son histoire commence par ses parents fuyant leur pays pour échapper à un massacre et tenter d’offrir une vie meilleure à leur fils. Une famille de migrants quoi.

Faut croire que l’histoire, décidément, c’est pas votre truc. Parce que vous semblez aussi oublier un léger point de détail. La France, avant d’être un repère de boîtes crâniennes qui sentent le renfermé, c’est le pays des Lumières, celui des droits de l’Homme. Vous la cherchiez ? Et bien la voilà notre véritable identité. Donc pardon, mais si aujourd’hui elle est menacée, ce n’est pas par l’extérieur, c’est de l’intérieur.

En clair, c’est surtout par vous.

 

Publicités
Par défaut

43 réflexions sur “Crise d’identité

  1. CECILE GUYOT dit :

    L’idéal surtout, serait que les migrants cessent de migrer… Non pas pour qu’ils crèvent dans leur coin ; mais parce que leurs pays cesseraient d’être des terrains de jeux armés pour des puissances qui viennent faire leur concours de gros zizis sur des territoires qui ne sont pas les leurs, sans se soucier de l’immensité des dégâts humains engendrés.
    Les migrants ne se déplacent pas pour le plaisir, ils le font parce qu’ils n’ont pas le choix. Et dans un monde idéal, on ne les accueillerait pas chez nous. Dans un monde idéal, ils auraient chez eux une qualité de vie qui leur permettrait de ne pas quitter patrie et famille, pour se jeter à corps perdu dans un road movie de l’enfer. Tout ça pour être (mal) accueillis, noyés, sinon en Méditerranée, dans un système, une langue et une culture inconnus, et dans des conditions tellement détestables qu’ils en arrivent à regretter leur pays en guerre…

    J'aime

    • C’est exactement ça. Ce qui augmente le cynisme des dirigeants européens qui continuent d’armer et de ponctionner le continent africain, sans vouloir en assumer les conséquences, évidemment.

      J'aime

  2. Rivière dit :

    Bon sang que ça fait du bien ! Imparable ! Merci . Je vais copier coller et partager pour que mes faignasses de contact FB lisent cet excellent texte en entier .

    J'aime

  3. blondiau dit :

    Merci, ça fait du bien de vous lire. Vous exprimez (mieux que ce que je peux l’exprimer à mon entourage) toute cette colère et ce sentiment d’injustice que j’ai lorsque je lis ou entend ces arguments de cerveaux sclérosés bien de « chez nous » avec une telle mauvaise foi.

    J'aime

  4. Thiery Forget dit :

    facile avec une plume de refaire le monde et de sortir ce genre de connerie dégénérative mais quand pendant 45 ans ont ce lèvent tout les matin a 4h le matin que l’ont fait(IL Y A ENCORE QUELQUE ANNÉE ) 9 A 11 heure de boulot par jour et que l’ont bosse le samedi et le dimanche en plus en restauration et que l’ont a droit a rien et que quand nos enfants arrivent sur le marche du travail et que l’on leurs refusent un logement par-ce-que il n’ont pas les garanties et bla bla et ainsi de suite et que vous avez c’est gens la qui arrivent qui ont le logement a la place de votre enfant et que leur donne de l’argent oui je dis bien leur donne de l’argent sans rien leur demander en échange et que l’on lis après ce genre de discours a l’apologie de l’immigration bordel moi je dis non trop c’est trop vous parlez de la guerre et des allemand moi je dis avec votre discourt et vos réflexion et votre mentalité a cet époque comme d’ailleurs actuellement vous seriez un ou une colabo vous vendez vos voisin et vos amis a c’est gens la qui non jamais rien fait chez eux ni fabriquer mais vous vous leurs vendez nôtres BEAU PAYS si vous arriver encore a vous regarder dans une glace c’est que vous êtes encore plus pourri que tout le reste je ne vous salue pas collabo que vous êtes

    J'aime

    • kinou2314 dit :

      Si on va dans ton sens je pourrais raconter la vie professionnelle de mon père qui a une époque préférait travailler à l’étranger !
      Tiens comme par hasard en Afrique noire et dans les pays arabes. Par des 50°C à l’ombre, des 16 à 18h non-stop et jamais sans se plaindre par ce qu’ailleurs c’était mieux payé. Ne pas se plaindre quant on a un travail par ce qu’il faut manger, se loger…etc c’est la plus belle des valeurs qu’il nous a enseigné.
      Alors que les noirs et les moins noirs, voir un peu pales viennent sur le sol français chercher à becter ne me choque en rien ! Et sur ce sujet, je collabore entièrement avec Yves 😉

      Aimé par 1 personne

    • Malika Filali dit :

      loool….. en tous cas votre beau pays n’a pas réussi à vous inculquer les règles élémentaires de la langue française que moi, la bougnoule, j’enseigne à vos chères petites têtes blondes… Pauvre France.

      J'aime

  5. Caillol isabelle dit :

    « Qu’en termes choisis, ces choses là sont dites » … militante des droits de l’homme, de la Cimade, etc… je me heurte souvent aux « arguments » que vous énoncez. Je me réfère aux chiffres, aux faits, pour répondre, mais là vous ajoutez l’humour et l’émotion … merci de votre aide ! j’ai partagé, … bien sur !

    J'aime

  6. Moscati dit :

    Tellement vrai, tellement ressassé et pourtant ignoré. Les gens regardent leur clocher. Ils n’ont pas encore compris que le monde change inéluctablement. L’économie de marché n’est pas compatible avec l’humanité et la planète.Il faut changer ou mourir. C’est le moment de faire le bilan, l’état des lieux. Rendre à l’Afrique et à la planète ce que l’occident lui a volé. Et surtout, surtout, avoir une vision globale de la planète et du vivant.

    J'aime

  7. M. Pierre Spano dit :

    Merci beaucoup pour votre humeur c’est tellement ce que je pense que je ne me fatigue pas a en écrire une je pique la votre mais je vous cite hein ! Merci d’être humain .

    J'aime

  8. alain brevet dit :

    Sympa à lire et mérite d’être partagé, même si la haine des « fachos » reste une haine et tous les pauvres bougres égarés ne sont pas des nostalgiques de Vichy. Dans ta malice, on aurait aussi pu lire sur les sdf français : « puisque tu me proposes d’accueillir des migrants à mon domicile, combien de sdf français toi tu accueilles » ,

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s