Ce que j'en dis

X-pression directe

politics

Chez les premiers hommes, le membre le plus puissant du groupe pouvait baiser tout le monde s’il le souhaitait.

Comme quoi en 4 millions d’années, l’humanité n’a pas beaucoup évolué. Entre l’homme préhistorique et l’homme politique d’aujourd’hui, seules les méthodes ont changé.

A l’époque, quand le premier rencontrait un peu de résistance, il se servait d’un gourdin pour passer en force. Alors qu’aujourd’hui, le second n’a qu’à utiliser le 49.3.

Non vraiment, c’est génial la politique.

On a rien trouvé de mieux pour prendre les gens pour des cons depuis les religions.

D’ailleurs ce n’est pas tout à fait un hasard si pendant des siècles, politique et religion ont été intimement liées. Les deux ont la même stratégie : faire croire au bon peuple qu’il existe un être supérieur qui lui veut du bien. La différence, c’est que contrairement au curé, l’homme politique a besoin que tu sois majeur pour te la mettre.

Quoiqu’il en soit, si la religion est l’opium du peuple, mélangé à la politique, ça devient carrément son GHB. Et longtemps, cette petite combine a permis au pouvoir d’abuser bien profondément des masses.

Sauf qu’à un moment dans l’histoire de France, cet attelage est devenu intenable. Les gueux ont commencé à se demander si c’était vraiment Dieu qui nommait les rois et faisait tourner le système qui les maintenait dans la misère. Non parce que dans ce cas, ça faisait quand même de Dieu le PDG de la plus grosse multinationale sur le marché des fils de pute.

Donc ce qui devait arriver, arriva. Le 14 juillet 1789, le peuple a défoncé l’État.

Et tout le monde s’est mis à rêver de liberté, d’égalité et de fraternité. C’est beau. On dirait du Yannick Noah dans le texte.

Oui, mais c’était sans compter sur la nature humaine.

Dans les faits, le système oppressif n’a pas disparu, il a juste changé de forme. Les puissants ne pouvant plus légitimer les inégalités sociales par le simple droit divin, ils ont simplement inventé un truc pour que la soumission paraisse moins violente.

Une sorte de vaseline qu’on appelle la démocratie.

Remarquez, c’est plutôt efficace. On est bien dociles. Ce qui n’empêche pas nos dirigeants, par précaution, d’organiser tous les 14 juillet une grosse démonstration de force sur les Champs Elysées, histoire de dissuader le peuple de recommencer.

Je sais ce que vous pensez. Vous pensez que j’abuse. Que de nos jours, on est au moins débarrassés des privilèges de classe, de la main mise de la religion sur notre société, que les Droits de l’Homme prévalent.

Alors pour ce qui est des privilèges, certes il n’y a plus de monarque, mais si l’Elysée n’est pas Versailles, ça reste toujours un château.

Et vous conviendrez qu’une petite caste vit dans un monde parallèle dans lequel être un escroc notoire ne vous disqualifie pas dans la course à la mairie de Levallois ni même à la fonction suprême, un monde dans lequel on peut être en charge de la lutte contre l’évasion fiscale en la pratiquant soi-même, un monde de détraqués qui violent les lois comme les femmes de chambre, un monde de pervers qui confondent magasin de bricolage et sex-shop.

Et la religion dans tout ça ? Et bien comment dire… On se croirait revenu au temps des croisades.

A longueur de journaux, de livres, d’émission de télé, ça nous bassine avec les racines chrétiennes de la France. Par contre, dès qu’il s’agit d’aimer son prochain comme soi-même, là ça se met à bafouiller.

Il n’y a qu’à voir le délire de cet été. Quand les politiques se sont plus intéressés aux musulmans qui nagent habillés parce qu’il s’agissait de burkini plutôt que des migrants en train de se noyer.

J’en viens donc aux Droits de l’Homme. La blague. Ce n’est qu’un vulgaire bout de papier qui n’aura jamais la valeur de celui sur lequel est rédigé un contrat de vente de 100 rafales à l’Arabie Saoudite.

Tout n’est qu’une question de fric.

Le fric, c’est le pouvoir. Le pouvoir, c’est le fric. Et ça, la majorité des politiques l’a bien intégré. En premier lieu ceux qui veulent faire baisser les minimas sociaux mais refusent d’être sanctionnés financièrement pour leur absentéisme à l’Assemblée. Les mêmes qui t’expliquent qu’il faut travailler plus, plus dur, plus longtemps, mais gagner moins, évidemment.

Sincèrement, tous ces rentiers cumulards qui n’ont jamais vraiment bossé ne devraient pas se mêler du droit du travail, comme les prêtres de sexualité.

La vérité, c’est que la plupart des hommes politiques gèrent mieux leurs économies que la nôtre. C’est triste, mais c’est ainsi.

Moi depuis que je suis inscrit sur les listes électorales, je n’ai jamais eu l’impression que les principaux candidats en avaient quelque chose à foutre de moi, de nous. J’ai plus eu la sensation d’être une fille qui s’est inscrit sur adopteumec.com pour pouvoir choisir par qui elle va se faire niquer.

Et sous cet angle, les primaires, on dirait plutôt des préliminaires.

Après je dis ça, mais malgré tout, je pense qu’il faut continuer à voter. Parce qu’à mon avis, l’abstinence n’est pas le meilleur moyen de lutter contre le sida, comme l’abstention n’est pas la manière la plus efficace de combattre le populisme et la corruption.

Je préfère croire qu’il y a encore un espoir.

Pas celui d’un homme providentiel, l’espoir d’une prise de conscience collective.

C’est encore plus flagrant avec la présidentielle qui s’annonce. Car face à tous les abus de nos politiques, combien sont-ils aujourd’hui à se dire déçus de tous les partis et que cette fois, c’est décidé, ils vont voter FN ?

Désolé, mais ça revient à penser : « Tous mes ex baisaient mal donc je vais me faire sodomiser par un berger allemand ».

Et ça, décemment, je ne peux m’y résoudre.


(Article publié dans Le Fopulaire, journal parodique du Grand Limousin que vous pouvez retrouver sur Facebook ou Twitter)

Publicités
Par défaut

22 réflexions sur “X-pression directe

  1. claire dit :

    excellent billet comme d’habitude !! c’est un réel plaisir de voir écrit noir sur blanc tout ce que je pense de ce monde pourri qu’est la politique 😦 merci

    J'aime

  2. Barthélemy dit :

    Pur délice de style. Faut voter qui alors ? Tes proches et tes amis ont de la chance de te connaître ! Et un bonheur de moins pour ma pomme, un ! 😢

    J'aime

  3. Laurène dit :

    Magnifiques tournures de phrase, j’adore votre style, et vos pensées, tellement proches de mes préoccupations actuelles.
    Un changement cependant : moi qui ne pensait pas aller voter l’année prochaine, finalement, j’irai…

    J'aime

  4. jean-luc coffigniez dit :

    Beau billet, belle tournure, choix des mots, mais surtout pertinent et plein de bon sens. Je suis de tout coeur avec vous pour dénoncer ces vils politiciens avides, corrompus et égoïstes. Mais je dois voter, il le faut, c’est mon moyen d’expression, mais pour qui ? pour quoi ? vaste programme !!

    J'aime

  5. Si je ne puis m’y résoudre moi non plus, j’en ai assez de tresser la corde avec laquelle on finira par me pendre, au prétexte du barrage républicain dont on ne serine depuis 15 ans, avec le résultat qu’on sait et la situation d’autant plus révélatrice aujourd’hui des états-unis.
    Je ne commente pas souvent, mais merci pour vos articles toujours tempérés et justes, et souvent teintés d’un humour délicieux.

    Aimé par 1 personne

  6. Sofy dit :

    Ah mais quoi ?! Moi qui te lis régulièrement depuis quelques années avec délectation, j apprends que tu écris pour le Fopulaire (je suis de Limoges 😉 ) ?!
    Cool alors !
    En fait, je suis en train de lire Notre France de Raphaël Glucksman, et alors que je viens de finir le chapitre Notre France est révolutionnaire, ben je trouve que ça fait drôlement écho à ton billet. D ailleurs si jamais tu ne l as pas lu, je te le conseille fort (de ce que je perçois de toi, je pense que ça peut t intéresser beaucoup)
    Et sinon, rien à voir mais tant que je suis la j en profite pour te faire savoir qu en tant que fille (oh punaise, le truc que je ne dis jamais, rapport que je ne me retrouve quasi en rien dans les phrases qui commencent par « nous les filles… », et ceci explique peut être cela en fait, donc j y viens), donc en tant que XX, je tiens à te dire que ton billet Nés sous XY ne m a absolument pas révoltée, et même bien au contraire 😉 sans compter que j apprécie pas mal ton utilisation de l outrance et de la provocation pour servir ton propos. Je ne me revendique pas particulièrement féministe, parce que j ai l impression que celles qui le font sont toujours d office du côté des femmes, comme si celles ci étaient naturellement victimes (alors que, hé non, le mâle n a pas le monopole de la filsdeputerie). Et moi le truc c est que ce sont les injustices, en général, qui me révoltent, donc j ai plutôt tendance à penser que je suis pour l égalité de tous les êtres humains, quels que peuvent être leurs caractéristiques spécifiques.
    Et hop, te voilà doté d une caution de XX à dégainer pour les hargneux râleurs 😉

    J'aime

    • Oui, le Fopulaire. J’ai bien aimé leur projet. Mais je connais pas trop la ville pour le coup. J’espère que tu as acheté le numéro ! Je vais lire le Glucksman. Et je ne serai pas étonné qu’effectivement, des mots me parlent. Quoiqu’il en soit, merci infiniment pour ton retour sur ce fameux article polémique, qui a été assez mal compris (ou mal formulé de ma part, tu me diras).

      J'aime

  7. Bonjour, d’habitude, j’apprécie t’es articles pour ton écriture, bien malheureusement, celui ci ne sera pas lu dans son intégralité, dés le début, faute historique, l’homme habilis est apparue il y a 2.8 millions d’années, l’homme sapiens lui il y a 200.000 ans environ, plus loin seconde faute historique, c’est non le peuple mais la bourgeoisie qui a mené la révolution de juillet 89 de peur de perdre leur petit acquis. Je ne suis pas aller plus loin du coup.

    J'aime

  8. Pingback: (Vade) Rétro 2016 | LANDEYVES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s